LA TRACE


À l’approche du week end je te propose qu’on parle bouquin!

Oui je me suis remise à lire et j’avais oublié cette si jolie sensation d’être transportée dans un tout autre univers que le mien! (oui ben c’est le principe aussi !). En ce moment je suis dans les chaussures italiennes (on en reparlera quand je l’aurais terminé, c’est à dire très rapidement!!).

J’avoue que je ne sais pas choisir un bouquin en librairie! Trop de choix, trop d’auteur, trop de maisons d’éditions, des grands des petits, épais, minces! Bouhhhh c’est trop! Du coup je demande souvent à mes copines ou copains (oui j’ai des copains lecteurs!).

Donc celui-ci était sur le bon conseil d’une keupine (hum hum nan je te dirais pas ki?!).

Je te propose de partir au Japon! Oui si loin, l’auteur lui même français est parti s’installer là bas! C’est un peu une histoire autobiographique!

Bref aujourd’hui je te parle de la TRACE!

 

LA TRACE DE RICHARD COLASSE

C’est quoi l’histoire ?

De nos jours. Président d’une prestigieuse maison de luxe implantée au Japon, le narrateur, un Français d’une cinquantaine d’années, mène une vie en apparence sans histoires. Marié à une femme qu’il aime, il se passionne aussi pour la photographie.
Un matin, sa secrétaire lui remet une lettre anonyme, écrite en japonais. Commence alors un travail de mémoire qui conduit notre homme à interroger son propre passé : son enfance en Afrique du Nord, sa découverte du Japon, dans les années 70, son ascension sociale et professionnelle dans un pays qui le fascine. Il y a aussi les zones d’ombre, entre remords et souvenirs refoulés, d’où refait surface un amour de jeunesse, une Japonaise que le narrateur a rencontrée lors de son premier voyage. Et si l’énigmatique auteur des lettres, c’était elle ?

 

C’est qui l’auteur ?

Richard Collasse est un écrivain français.

Il est et PDG de Chanel K.K au Japon, où il vit depuis 1979. Il était Président de l’European Business Council (EBC).

La Trace, son premier roman (2007), a fait sensation au Japon.

Richard-Collasse

Ce que j’en pense ?

J’ai mis du temps à me mettre dans ce roman! Pour plusieurs raison dont une qui n’appartient pas du tout à l’écrivain : c’est que je sortais d’un énorme bouquin que j’avais adoré du coup j’étais un peu « triste » d’avoir fini le roman… (oui ben je suis comme ça moi, je suis entière).

La deuxième raison c’est qu’en entamant la lecture de La Trace je ne comprenais pas ou l’auteur voulait m’emmener (emmène moi, emmène moi) parce que faut que je dise c’est hyper détaillé!
Au début de ce roman l’auteur nous parle des us et coutumes japonaises (normal on est au japon) donc c’est un peu long… Mais une fois passer ce cap de « détaillages » (mot inventé par moi même!), je me suis laissée prendre au jeu!

Oui ben le narrateur te dis qu’il aime la photo et le Japon. Du coup sur un malentendu il part dans ce pays qui le fascine! Ok!

Mais j’ai oublié de te dire que l’auteur te promène une fois dans les années 70 (quand il est jeune) et une autre fois dans son âge adulte. Du coup parfois c’est assez perturbant… mais tu comprendras mieux à la fin du bouquin… Parce qu’à la fin alors que je te raconte ça se finit que … (si on peut même plus raconter la fin!).

Ce qui m’a plu c’est cette histoire de lettre… (mon côté inspecteur Derrick).. Oui je t’ai pas dit mais le narrateur il reçoit une lettre… et là tu te dis mais « qui cela peut-il bien être »? (O D I L)…

Et aussi parce que sinon cela n’aurait pas de sens, la découverte d’un Japon vu par un français! Bon même si je peux pas te dire s’il est dans le vrai puisque je n’y ai jamais mis l’ombre d’un orteil! Mais toi peut être cher lectrice, lecteur… Tu me diras!

Bon pour résumé, c’est particulier au début, bien au milieu et la fin plus qu’émouvante! Il m’est resté en tête un petit moment!

Bref lis la Trace et dis moi ce que t’en penses!

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.