SATOSHI FUMI : PERSPECTIVES 66

Ola les copains! C’est l’heure du Son sur FPTS!

Un mix bien HOUSE pour pas changer parce que j’aime vraiment ça! Un truc qui tape bien, qui  met grave la pêche…Et si ce mix t’as plu et que tu es extrèmement sage la semaine prochaine on s’écoutera la Part 1 qui est pas mal du tout aussi!!

Monte les watts c’est parti! Tous les enchainements sont parfaitement maitrisés (c’est juste terrible!) bref : Perfect!

Un dj qui nous vient de Tokyo (ça nous change de Berlin nan ?) : Satoshi Fumi. A suivre de très près!

 

Tracklist

01. Roland Klinkenberg – Kindred Spirits (Original Mix) – [Everysoul]
02. Master H – A2 Do UR Thang! (Dub) – [Komplex De Deep]
03. Sezer Uysal pres. Spennu – Je Te Veux (Satoshi Fumi Remix) – [Savoir Faire]
04. Farrin Collins & Thorsten Hammer – Hemisphere (Original Mix) – [Ametist]
05. Pieper & Kappetijn – Eagle Turns (Iori Wakasa Remix)- [EMBI]
06. ID – ID
07. Diedier Largemain – Bisbalboom (OWL aka Satoshi Fumi Remix) – [Street King]
08. Surgeon – The Power of Doubt ? [iK7]
09. Hideo Kobayashi – 03 Bamboo Shoot Soup – [Apt. International]
10. Funk D’ Void & Nir Shoshani – Forest Of The Unreal (Original Mix) – [Outpost]
11. Pig & Dan – Lone Ranger (Steve Parker Remix) – [Soma]
12. Todd Terry pres. House Of Gypsies – Samba (Satoshi Fumi Remix) – [InHouse]

C’est qui Satoshi Fumi ?

He started to collect a set of synthesizers, rapidly building a home studio and experimenting with his own material along the way. This evolution marked the start of his career in dance music. During the mid-1990’s, he grew interested in the Detroit, Chicago and New York house movements. He absorbed and digested the different sounds of electronic music throughout that period, helping him to shape, develop and influence his own unique style. Satoshi’s production skills have matured enough today, allowing him the freedom to create, and as a DJ, to mix a variety of dance music styles together such as Techno, House, Click and Acid.

For Satoshi, the opportunity of his lifetime as a producer arrived in 2002 when DC duo Deep Dish picked up his track “Protlex” and released it on their Yoshitoshi Recordings under the slight name change Satoshi Fume. The “Dub Beatlex” mix was licensed to Desyn Masiello that year for his Symphonic (DJ Magazine) compilation and also appeared on Phil K’s Balance 004 (EQ / Stomp) mix.

He is an extremely versatile artist and is always involved in many projects at the same time. Owl:He makes deeply and clicky tech house sounds,Deptech:blends atmospheric house with tough techno elements,and Elektron:mixes sensual sequence with electro house grooves.

Satoshi possesses a rich imagination, and will continue to be a prolific producer across many musical styles and building a strong discography the entire time as a result.

Les Liens

Facebook

Twitter

Son Site

MySpace

 

BON MIX !

 

 

ROBERT BABICZ PERSPECTIVES 57 : RENDEZ ELECTRO DU JEUDI SUR FPTS

Bon j’ai failli mettre un nouveau Korruptor (je suis addict et je crois que toi aussi!) mais bon… je viens d’écouter ce petit mix très sympathique… Monte le son que tu sois dans ta voiture, dans ton bureau sur ton vélo ou dans le metro et laisse toi transporter par cette mélodie …

Moi j’écoute ça dans mon salon et c’est mortel bon!

 

C’est qui Robert Babicz ?

Robert Babicz est né en Pologne mais vit à Cologne depuis l’âge de 8 ans. Après s’être fait connaître sous le nom de Rob Acid, sa musique opère un changement à la fin des années 90. Papa d’une petite fille en 2000, il décide de reprendre ses recherches sonores. C’est vers l’Ambiant music et le Chill-Out que ses explorations le mèneront. L’année suivante, il fonde « Shortcut », son propre label où il produit 6 titres en deux ans, encore sous le pseudo de Rob Acid. Puis Rob Acid fait place à Robert Babicz car c’est sous son propre nom qu’il sort en 2007 « A Cheerfull Temper ». Il justifie le titre de l’album par la sensation qu’il a de vivre entre deux mondes : « Le monde réel, de tout les jours, et un monde irréel de rêves, comparable à la toile de fond d’un conte de fées ». Bien que Babicz se déplace entre les genres (minimale, Techno, House), les titres de l’album, comme Sin et Loosing Memories surprennent par une profonde compatibilité pour les clubs. C’est que le bonhomme a déjà une longue expérience pour faire vibrer les foules. « A Cheerfull Temper » et« Immortal Change », son nouvel opus, sont publiés chez Systematic, label fondé par le DJ berlinois Marc Romboy (Tientien le monde est petit nan ?)

myspace de Robertbabicz
www.robertbabicz.com
facebook de Robertbabicz

T’en dis quoi ?